Hélène DE LA SELLE

Titulaire d’une maîtrise d’histoire de l’art de l’Université de Lyon II, elle est l’auteur des Cafés et brasseries de Lyon, (Jeanne Laffitte, 1986) et coauteur d’un Dictionnaire de la sculpture, (Larousse, 1992). Elle fut, durant treize années, professeur d’histoire de l’art à l’EFHT (Ecole française d’hôtesses et de tourisme).

Conférencière, elle intervient dans de nombreuses associations : l’AUAN depuis 1995, la SHALP (Société historique, artistique et littéraire de Puteaux) et la RACC (Rencontres et activités culturelles du CLIS, Paris XVI)          

10 conférences

lundi, 14h - 15h30

 

HAR 03

Si le Louvre m’était conté…

Après deux fonctions bien différenciées, forteresse militaire de Philippe-Auguste puis palais royal de Charles V à Louis XIV, le XVIIIe siècle est pour le Louvre une période de profonde et lente mutation. Abandonné par le roi, tous les travaux s’arrêtent et le palais n’est plus entretenu. Mais sa vocation artistique va s’imposer et le “Museum des arts ” ouvre ses portes pendant la Révolution. Au XIXe siècle, Napoléon reprend le grand dessein architectural, et les collections ne cessent de s’enrichir.

2ème année : Du palais au musée


Le XVIIIe siècle : le palais abandonné
- Artistes et Académies : le palais envahi, sa première vocation artistique
- L’origine des musées en Europe
- La période révolutionnaire et l’ouverture du « Museum »


Le XIXe siècle
- Napoléon Ier : la reprise du “Grand dessein ” d’Henri IV
- Le Musée Napoléon et son premier directeur, Dominique Vivant Denon
- Le palais impérial des Tuileries


Restauration et Monarchie de Juillet
- 1815 : avec Waterloo et le traité de Vienne, le Louvre se vide des œuvres spoliées
- L’accroissement des collections et la naissance de l’archéologie
- Le musée Charles X et l’égyptologie
- La Seconde République : le Palais du Peuple

Date de dernière mise à jour : 13/04/2024