Histoire et civilisation

Description du thème

L’histoire ne cesse de nous interpeller qu’il s’agisse du passé lointain et de ses héritages connus ou méconnus ou bien des situations contemporaines nécessitant des éclairages pour en décrypter le sens, en comprendre les enjeux et en percevoir les conséquences.

Dieux et sanctuaires sont au cœur de la vie des Grecs et des Romains. Sabine Lefèvre nous fera découvrir, à travers quelques sanctuaires majeurs, combien ces lieux sacrés étaient essentiels pour de multiples aspects tant religieux que profanes d’où les vastes ensembles construits. Ces divinités et lieux furent également l’objet de convoitises tant intéressées que politiques pendant des siècles.

Pierre-André Hélène nous présentera une Europe parcourue par les élites bénéficiant des progrès fulgurants des transports et fréquentant hôtels de luxe, opéras et salles de concert durant les saisons culturelles avec une vie mondaine.

Alain Soubigou s’intéressera aux assassins ayant voulu changer le cours de l’histoire à travers leur personnalité, leurs motivations, l’impact immédiat de leur réussite ou de leur échec et leur place dans la mémoire collective.

Joël Cornette nous fera découvrir la spécificité de l’histoire de la Bretagne du Moyen Age au XVIIe siècle, les mythes qui n’ont cessé de la construire, sa singularité mais aussi son ouverture sur le monde.

Le christianisme contemporain est traversé par de nouveaux courants dont l’irruption en Europe est récente. Sébastien Fath consacrera une étude à la « théologie de la prospérité » dont l’impact est croissant sur toute la planète et constitue un défi aux Eglises chrétiennes " classiques" (catholique et protestantes).

Arnaud Houte se consacrera aux peurs à la « Belle Epoque » (1880-1914). Au temps du développement de la presse, elles se communiquent plus largement et par bien des aspects présentent de larges similitudes avec les peurs et rumeurs plus contemporaines. Accidents, terrorisme, épidémie et catastrophes rythmaient déjà les inquiétudes de nos ancêtres

Benoît Pellistrandi se consacrera aux mémoires des nations. Si la mémoire officielle est transmise par l’école, force est de constater que les individus réactivent des mémoires personnelles, familiales ou idéologiques. Ces "lectures" interpellent les historiens, peuvent être facteurs dans les pays étudiés de troubles éventuels et rendent l’analyse historique essentielle.

Date de dernière mise à jour : 18/04/2022