Sébastien FATH

Ancien élève de l'ENS Lettres Sciences Humaines, agrégé d'histoire, docteur en histoire des religions et des systèmes de pensée (Ecole pratique des hautes études), Sébastien Fath est chercheur au CNRS et membre du laboratoire GSRL (Groupe Sociétés Religions Laïcités). Il est spécialisé dans l'étude du protestantisme, particulièrement dans ses branches évangéliques. Il travaille aussi sur les questions liées au pluralisme religieux, à la laïcité et aux églises d'immigration en contexte urbain. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, connaisseur averti du Sud des Etats-Unis où il a voyagé à plusieurs reprises entre Caroline du Nord, Géorgie et Floride. Il a reçu la médaille de bronze du CNRS en 2004.

6 conférences (S. 2)

1 semaine sur 2 le mardi de 10h à 11h30

HIS 21

« La théologie de la prospérité » : Histoire et signification d'un variant chrétien très contagieux

 

Depuis vingt ans, la mention de « la théologie de la prospérité » s'est banalisée dans les grands médias. Elle lie christianisme et enrichissement avec un impact sur la culture, l'économie, la géopolitique. Ce répertoire polémique remue bien des fantasmes. Et si la foi chrétienne ouvrait « les écluses du ciel » garantissant réussite, profit, guérison, abondance ?

Fertile en dérives sectaires, souvent regardée de haut, la « théologie de la prospérité » nous interroge. Largement répandue aujourd'hui en Afrique et en Amérique latine, elle s'affiche jusqu'en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

  • Découverte de ce nouveau répertoire chrétien controversé en s'appuyant sur l'histoire, la sociologie et l'anthropologie et des caractéristiques communes du mouvement touchant aussi le catholicisme.

  • Une construction dans le cadre de l'histoire contemporaine du protestantisme, entre consumérisme américain et « éthique protestante et esprit du capitalisme » (Max Weber).

  • Ce néochristianisme pose question à plus d'un titre et est souvent mis au banc des accusés.

  • Mais les raisons qui expliquent son succès méritent aussi d'être auscultées de près, dans un début de XXIe siècle marqué par ferveur religieuse, compétition avec l'Islam, et demande de progrès socioéconomique.

  • Une diversité en six registres chrétiens différents, six théologies de la prospérité.

  • Mise en perspective postcoloniale, qui offre des clefs de compréhension pour rendre compte de la réussite, à bien des égards fulgurante, de « l'Evangile de la prospérité ».

Date de dernière mise à jour : 15/04/2022