Benoît PELLISTRANDI

Ancien élève de l’ENS Ulm, ancien membre de la Casa de Velázquez, il a été, de 1997 à 2005, directeur des études modernes et contemporaines à la Casa de Velázquez à Madrid. Dans cette fonction, il a organisé et dirigé près de 80 colloques de recherche, en histoire et littérature espagnole principalement. Aujourd’hui, professeur en Lettres supérieures et Première supérieure au lycée Condorcet (Paris), il continue de travailler sur l’Espagne. Il est membre correspondant de la Real Academia de la Historia (Madrid) depuis juin 2013 et président de la Société des Amis d’Henri Irénée Marrou Davenson et de l’association Dialogo.

Il est l’auteur d'Histoire de l’Espagne, des guerres napoléoniennes à nos jours (Perrin, 2013). Son dernier livre est Le labyrinthe catalan (DDB, 2019).

Conférencier à l’AUAN depuis 2012, il intervient régulièrement dans de nombreux médias pour commenter l’actualité espagnole.

6 conférences (S. 2)

1 semaine sur 2 le mercredi de 16h à 17h30

HIS 28

La mémoire des nations : quand l’histoire perturbe la politique

 

La mémoire sature l’horizon politique et l’histoire devient un enjeu partisan. La situation n’est pas propre à la France. La Russie est malade de son passé soviétique. En Espagne, le franquisme demeure « un passé qui ne passe pas ». Face aux instrumentalisations, comment penser le statut de la connaissance historique ?

  • Le poids de l’URSS dans le présent russe

  • Les blessures hongroises

  • L’Allemagne a-t-elle exorcisé son passé ?

  • La création d’une « mémoire démocratique » en Espagne

  • L’histoire nationale républicaine

  • De l’histoire à la mémoire : enjeux politiques du passé en France

Date de dernière mise à jour : 10/02/2022